Interview La Dernière Heure avec ministre David Clarinval

“Je ne comprendrais pas qu’on reporte la reprise au-delà du 1er juin” Réouverture horeca et des secteurs fermés Sophie Wilmès et David Clarinval, avant le Comité de concertation de mardi : “On attend que ce qu’on annonce soit respecté.” La terrasse résonne des rires de clients. Pas une table n’est libre, malgré le ciel gris et le vent qui fait s’envoler les masques. Ce samedi, pour la première fois depuis octobre, l’Horeca a ouvert. Sophie Wilmès (MR), ex-Première ministre désormais aux…


Interview SudPresse: « Collectivement, on est plus fort qu’on ne le croit »

Première ministre quand la crise a éclaté, Sophie Wilmès avoue avoir eu des moments de découragement. C’était il y a un an. Sophie Wilmès annonçait aux Belges un confinement généralisé. Une situation exceptionnelle, des mesures exceptionnelles, dont certaines perdurent encore 12 mois après et impactent encore des secteurs, des travailleurs, des étudiants, et laisseront des stigmates dans leur CV et dans leurs tripes. Nous avons voulu revenir sur ce mois de mars 2020 si particulier avec…


ÉdA Mathieu Golinvaux

«C’est un jeu d’équilibriste et ce n’est pas toujours simple» - L'avenir

Sophie Wilmès vit peut-être ses derniers jours en tant que Première ministre. Dans l’interview qu’elle nous accorde, elle revient sur la gestion de cette crise sanitaire. Et sur la manière dont elle a vécu cette forte pression médiatique. Lire l'article complet ÉdA Mathieu Golinvaux


«Certaines sorties des experts sont particulièrement dérangeantes» - Sudinfo

Deux jours après un Conseil national de sécurité dont les mesures ont essuyé un torrent de critiques, la Première ministre a accepté de nous rencontrer. Toujours très posée, elle avoue qu’il faut accepter de vivre avec les critiques, mais refuse celle de l’incohérence. Avec au passage un coup de griffe aux experts dont « certaines sorties sont particulièrement dérangeantes », dit-elle. Lire l'article complet ©Elio……


Interview dans De Standaard

Notre pays a besoin d’un gouvernement de plein exercice avec un plan solide. Il doit apporter soutien, relance et stabilité. Il est important que nous donnions rapidement des éclaircissements et des perspectives aux entreprises, aux employés et aux personnes vulnérables. Lire l'article complet © Kristof Vadino


© DEMOULIN BERNARD

Sophie Wilmès dans La Libre : "J'étais une enfant assez turbulente, très libre. J'avais un côté garçon manqué"

« C’est ici que je viens parfois me promener, quand je parviens à dégager un peu de temps. » De sa main, Sophie Wilmès balaie l’horizon : droit devant, un immense champ et un sentier qui le longe. Nous sommes à la limite entre Rhode-Saint-Genèse et Linkebeek dans la banlieue verte de Bruxelles. Cette rencontre n’a pas été simple à organiser. – Une heure d’entretien ? En dehors du bureau ? Impossible ! – Pourquoi ? – Travail, travail, travail… Mais, Covid oblige, la Première…


Sophie Wilmès au «Soir»: «Je veux à tout prix éviter de reconfiner»

Après 47 jours de confinement strict pour les Belges, cette option doit être un dernier recours. Il faut conserver les quelques libertés retrouvées grâce à des actions ciblées, le port du masque, le suivi strict des règles surtout en matière de contacts sociaux. Sans cela, nous n’y arriverons pas. Lire l’article complet


Interview sur Qmusic - "Ne gâchons pas tout, le virus est encore là"

Merci Marie et Q-Music d’avoir fait passer le message: profitez de l’été ☀️ sans négliger votre sécurité ! Voir l'interview


Interview dans la DH : “Il y avait urgence à ouvrir les réunions avec les proches plus tôt que ce que les experts avaient prévu au départ”

La DH – 09.05.2020 – Adrien de Marneffe Les raisons de la décision de Sophie Wilmès face « à la détresse de la population ». On s’attendait, à force de la regarder s’adresser à la nation sur le ton grave que la situation exige, à rencontrer une Première ministre à l’humeur marquée par l’âpreté des semaines écoulées. Sophie Wilmès arbore au contraire une jovialité inattendue quand elle pénètre dans la salle des Lilas, au rez-de-chaussée du 16 rue de la Loi. Il y a de bons et moins bons…


Interview dans "De Zondag"

La possibilité de voir quelqu’un, sous conditions, sera élargie lundi à une deuxième personne (toujours les mêmes). La reprise de nos contacts avec amis / famille devra aussi être graduelle même si j’aimerais évidemment qu’il en soit autrement. On en parle dans le journal « De Zondag ». De Zondag – 03.05.2020 –  Paul Cobbaert Lire l'article complet