LES VALEURS DE SOPHIE


L’effort et le travail doivent toujours être récompensés

Quand on se lève tôt ou quand on a trimé toute sa vie, on doit pouvoir profiter des fruits de son travail. C’est pourquoi je soutiens

● une hausse des salaires nets d’au moins 1.000 euros grâce à la quotité exemptée à 13.500 euros

● un bonus pension de 300 euros quand on décide de partir plus tard à la pension

● Le prolongement de la mesure « zéro cotisation à vie » sur le premier emploi et, si possible, les emplois suivants.

Il est impossible de se sentir bien au travail si on est constamment stressé par la gestion de sa vie de famille. Pour faciliter la vie des parents-travailleurs, je propose

● l’extension des titres-services à la garde d’enfant

● l’instauration d’un congé de conciliation sous forme d’heures à prendre en cas de pépin familial

● faciliter le recours au télétravail, quand c’est possible.

S’épanouir dans le travailcomme à la maison

Se sentir en sécurité,peu importe où l’on est

La première des libertés, c’est de pouvoir être chez soi, se balader dans son quartier ou prendre les transports en commun en se sentant en sécurité. Pour cela, mes trois priorités sont

● plus de policiers dans la rue avec un statut revalorisé

● prolonger les peines de prison quand un individu s’avère encore dangereux pour la société

● développer les Partenariats Locaux de Prévention (PLP), trop peu nombreux en Région bruxelloise.

Notre monde évolue. Ces changements peuvent effrayer et pourtant, ils sont porteurs d’opportunités pour l’avenir. Pour ce faire, je soutiens :

• le Tax-Shelter « Climat » pour financer les projets « vert » innovants

• l’accompagnement du développement de l’intelligence artificielle (AI) dans un cadre éthique de service aux citoyens

• la création d’une Agence Spatiale interfédérale pour rester à la pointe dans ce domaine.

Toujours regardervers l’avenir

Se concentrersur l’essentiel :les citoyens

Pour renouer la confiance entre les citoyens et le politique, il faut pouvoir se concentrer sur l’essentiel. Ainsi, je souhaite

● un « stop communautaire » pour nous concentrer sur les réelles préoccupations des citoyens

● la neutralité des services publics pour que chacun puisse se sentir traité de façon impartiale par l’État

● renforcer l’efficacité de l’État afin que chaque euro soit dépensé de manière juste et utile.

L’effort et le travail doivent toujours être récompensés

Quand on se lève tôt ou quand on a trimé toute sa vie, on doit pouvoir profiter des fruits de son travail. C’est pourquoi je soutiens

● une hausse des salaires nets d’au moins 1.000 euros grâce à la quotité exemptée à 13.500 euros

● un bonus pension de 300 euros quand on décide de partir plus tard à la pension

● Le prolongement de la mesure « zéro cotisation à vie » sur le premier emploi et, si possible, les emplois suivants.

Il est impossible de se sentir bien au travail si on est constamment stressé par la gestion de sa vie de famille. Pour faciliter la vie des parents-travailleurs, je propose

● l’extension des titres-services à la garde d’enfant

● l’instauration d’un congé de conciliation sous forme d’heures à prendre en cas de pépin familial

● faciliter le recours au télétravail, quand c’est possible.

S’épanouir dans le travailcomme à la maison

Se sentir en sécurité,peu importe où l’on est

La première des libertés, c’est de pouvoir être chez soi, se balader dans son quartier ou prendre les transports en commun en se sentant en sécurité. Pour cela, mes trois priorités sont

● plus de policiers dans la rue avec un statut revalorisé

● prolonger les peines de prison quand un individu s’avère encore dangereux pour la société

● développer les Partenariats Locaux de Prévention (PLP), trop peu nombreux en Région bruxelloise.

Notre monde évolue. Ces changements peuvent effrayer et pourtant, ils sont porteurs d’opportunités pour l’avenir. Pour ce faire, je soutiens :

• le Tax-Shelter « Climat » pour financer les projets « vert » innovants

• l’accompagnement du développement de l’intelligence artificielle (AI) dans un cadre éthique de service aux citoyens

• la création d’une Agence Spatiale interfédérale pour rester à la pointe dans ce domaine.

Toujours regardervers l’avenir

Se concentrersur l’essentiel :les citoyens

Pour renouer la confiance entre les citoyens et le politique, il faut pouvoir se concentrer sur l’essentiel. Ainsi, je souhaite

● un « stop communautaire » pour nous concentrer sur les réelles préoccupations des citoyens

● la neutralité des services publics pour que chacun puisse se sentir traité de façon impartiale par l’État

● renforcer l’efficacité de l’État afin que chaque euro soit dépensé de manière juste et utile.

ILS PARTAGENT LES VALEURS DE SOPHIE


Au Parlement bruxellois

Sabrina BARAKA n°17 |  Ganshoren

  • Qualité de vie
  • Sécurité
  • Bien-être animal

« Comme Sophie, j’estime que nous devons toutes et tous se sentir en sécurité. Nous, les femmes, sommes deux fois plus sensibles à ce sentiment d’insécurité. Nous accumulons les comportements d’évitement de certains lieux, certains moments ou circonstances. C’est pourquoi j’estime qu’il faut plus d’intransigeance et de sanctions face aux agressions et au harcèlement de rue.»

Valérie MICHAUX  n°20 | Forest

  • Enseignement
  • Mobilité
  • Environnement

« Pour moi, le bonheur s’appuie sur quatre piliers : la famille, la santé, le travail et les liens sociaux. Or, pour pouvoir s’épanouir, il faut avoir du temps à consacrer à ses proches, à ses projets professionnels, à ses amis de manière égale. En cela, je me retrouve dans les propositions de Sophie. J’ajouterai qu’une mobilité fluide, qu’un cadre de vie sain et qu’un enseignement de qualité participe au bien-être de tout un chacun.»

Viviane TEITELBAUM n°71  | Ixelles

  • Égalité hommes-femmes
  • Environnement
  • Urbanisme et patrimoine architectural

« Se sentir en sécurité, comme le propose Sophie, cela veut dire aussi lutter contre le radicalisme – qui mène jusqu’au terrorisme – et mon combat pour la laïcité et les valeurs démocratiques s’inscrit dans ce travail. Nous devons être intraitables face à l’antisémitisme, l’homophobie, le racisme. Et quand je pense à la sécurité, je pense aussi à celle des femmes qui sont trop souvent victimes d’harcèlement et de violence. »

Boris DILLIES n°72 | Uccle

  • Mobilité
  • Défense de la classe moyenne
  • Propreté

« On ne l’imagine peut-être pas mais une meilleure mobilité contribue également à la conciliation entre vies privée et professionnelle, chère à Sophie. Que de temps perdu sur la route ! Pour faire face à ces enjeux, laissons tomber le dogmatisme. Il est nécessaire, par exemple, de doper l’offre ferroviaire à Bruxelles – et la faire connaitre du grand public – ou de développer un réseau de pistes cyclables sécurisé et cohérent. »

À la Chambre des Représentants

Amélie PANS n°7 | Woluwe-Saint-Lambert

  • Énergie
  • Défense de la classe moyenne
  • Sécurité et Justice

« On ne peut pas se tourner vers l’avenir, comme le dit très bien Sophie, sans réussir la transition énergétique. On peut choisir d’être proactif en la matière en, par exemple, participant au projet européen « Battery Alliance ». Les batteries sont indispensables à notre transition énergétique : elles assurent le stockage de l’énergie renouvelable et nous permettra de sortir plus facilement des énergies fossiles. »

Geoffrey VAN HECKE n°5 (suppléant) | Berchem-Sainte-Agathe

  • Sécurité
  • Développement durable
  • Mobilité

« Comme Sophie, je pense que la sécurité est essentielle. Stop à l’impunité ! C’est pourquoi je défends l’exécution des courtes peines de prison, les comparutions immédiates et une tolérance zéro face au harcèlement de rue. Pour ce faire, nous devons renforcer la police de proximité. Pourquoi ne pas prendre exemple sur les micro-commissariats japonais, dits Koban ? » 

Au Parlement européen

Laura HIDALGO n°6 | Anderlecht

  • Enseignement
  • Démocratie européenne
  • Développement du numérique

« Sophie et moi sommes deux candidates tournées vers l’avenir. Comme de nombreux jeunes, je m’intéresse énormément au projet européen. Je souhaite voir ma génération s’engager pour une Europe ‘unie dans la diversité’ qui s’intéresse aux grands enjeux du 21ème siècle ; qu’ils soient économiques, climatiques ou numériques. »

Carnet de campagne